Communauté en mission (CEM)

L’église Crédo espère atteindre nos amis, nos collègues et nos voisins avec l’évangile du Christ ressucité. Une bonne manière d’y arriver, selon nous, c’est de vivre près de l’un l’autre au sein d’une communauté locale et de s’impliquer auprès d’elle. Déjà, au Québec, ce modèle existe et porte fruit. Ce nouveau type d’évangélisation n’est pas plus que l’évangile primitive racconté dans les Actes des apôtres. Mark, Louis et Sarah sont allés à Montréal le 3 juin dernier pour rencontrer Dwight Bernier d’Initiative 22 qui est associé au réseau Acts 29. Voici quelques uns de nos observations après notre rencontre :

  1. Leurs communautés en mission ressemblent beaucoup à nos petits groupes mais ils s’engagent plus intentionnellement dans les vies des autres membres de la communauté et aussi dans les vies de leurs amis non chrétiens.
  2. Les leaders des communautés ont été appelés spécifiquement par Dieu pour ce ministère. Ils se rencontrent souvent pour discuter ouvertement et honnêtement.
  3. Chaque membres de chaque communauté est aussi « le mentoré » d’un autre et par réciprocité, devient « le mentor » d’un autre pour encourager la croissance spirituelle. Bref chacun doit avoir son Timothée et chacun doit aussi avoir son Paul.
  4. Chaque personne ou famille s’engage à inviter une personne / famille de leur entourage proche (préférablement pour le souper) par semaine (pour 3 personnes/familles par mois). La dernière semaine du mois, toutes ces personnes se rejoignent ensemble pour un party, souper, événement… Quelques autres membres de la communauté sont invités aussi.
  5. Quand une communauté arrive à 12 membres, elle se divise en deux. Les groupes à Montréal ont développé un processus de deuil et de célébration.
  6. Les gens sont encouragés de faire en public ce qu’ils font d’habitude de faire, là où il y a plus de chance de rencontrer des voisins. Marcher au lieu de conduire. Fréquenter les mêmes cafés et restos pour développer les liens. Détecter les besoins et les petits actes de gentillesse (Random Acts of Kindness) i.e. trouver ce que vous pouvez faire pour bénir d’autres personnes.
  7. Une communauté en mission est une famille. Pour cette raison, les membres d’une communauté ne peuvent changer de communauté même si les relations deviennent tendues. Les difficultés doivent se régler en famille
  8. Prier beaucoup pour les uns les autres, pour les voisins (nes) pour les co-équipiers, pour les collègues de travail.

Voici un article qui explique les différences entre un petit groupe et une communauté en mission (en anglais): la différence d’un CEM

Laisser un commentaire