Occupée et frustrée d’être la seule à être si occupée!

Dans deux des plus récents livres que j’ai lus, chacun des auteurs a commenté sur une histoire bien connue de la Bible… Bien que si simple et même tellement « terre-à-terre », cette histoire m’a beaucoup parlé. Vous souvenez-vous des amies du Seigneur Jésus? Elles habitaient à Béthanie, tout près de Jérusalem. Il s’agit de Marthe et Marie. Lorsque Jésus était de passage à Jérusalem, il avait l’habitude de s’arrêter pour demeurer chez elles. Vous le savez comme moi, lorsque nous accueillons des invités, il y a toujours beaucoup de petites besognes à s’occuper dans la maison. Lors d’un des séjours du Seigneur Jésus dans la maison de Marthe et Marie, une situation bien intéressante s’est passée. Marie prenait tout son temps avec le Seigneur Jésus. Elle était assis à ses pieds. Elle écoutait. Elle jasait. Marthe de son côté travaillait, préparait peut-être le repas, cuisinait… elle était très occupée! À un certain moment, Marthe, exaspérée et tellement frustrée d’être la seule à être si occupée, a demandé à Jésus « Cela ne te fait rien de voir Marie en train de discuter avec toi, pendant que moi, je suis seule pour accomplir toutes les besognes de la maison!!! » À cette remarque, Jésus lui a dit « Tu t’inquiète pour peu de chose, Marie a choisi la bonne part » (Vous pouvez lire le récit en cliquant ici).

Jésus utilise cet événement pour nous enseigner quelque chose de bien important. Il y aura toujours bien des choses à faire, bien des activités à réaliser, bien des sorties à faire, même bien des personnes à rencontrer… Lorsque nous savons que nous avons beaucoup à faire, la première réaction est souvent de s’affairer, de se mettre en action, de se retrousser les manches pour réaliser le plus que nous pouvons. C’est un peu comme si nous sommes seuls devant toutes les responsabilités de la vie. Nous agissons parfois comme si le destin de toutes choses reposait sur nos épaules.

Or, Jésus a enseigné à Marthe une leçon bien importante. Il nous rappelle aussi qu’il faut choisir nos priorités. Il faut choisir ce que nous voulons faire avec notre temps, même et surtout lorsque nous sommes très occupés. Dans les deux livres que je viens de lire, chacun des auteurs souligne l’importance de prendre du temps avec Dieu, avec le Seigneur Jésus. Il est important d’adorer Dieu, de se retrouver seul avec lui, de lui parler, de chercher sa volonté, de le prier, de communiquer avec lui. On dit souvent que la vie va vite. Malheureusement, la première chose que nous éliminons de notre horaire lorsque nous sommes pressés, c’est notre temps avec Dieu. Pourtant, c’est lui qui est au contrôle de toutes choses. C’est avec sa force que nous pouvons accomplir ce qu’il met sur notre horaire. C’est lui qui nous donne aussi la joie de réaliser ce qu’il met sur notre coeur. C’est sa puissance qui nous permet d’être utile dans son plan. C’est lui qui nous donne la sagesse de bien utiliser nos ressources.

Je ne veux certainement pas dicter la nécessité de lire un certain nombre de versets à chaque jour. Il ne s’agit pas d’imposer sous une forme légaliste une règle affirmant qu’il faut lire sa Bible et prier pendant un certain nombre de minutes à chaque jour. Pourtant, la Bible dit « Priez sans cesse ». Elle dit aussi de faire de l’Éternel ses délices.

La question maintenant se pose : C’est quand la dernière fois que j’ai pris du temps pour adorer Dieu personnellement? À l’Église dimanche dernier? Est-ce que je soupire régulièrement pour prendre et passer du temps tranquille à chercher la face de Dieu? Est-ce un priorité dans ma vie de méditer sur la grandeur, la majesté, l’amour, la miséricorde et la compassion de mon Dieu? Quelle est la priorité que j’accorde à vivre ma relation avec Dieu? Vous sentez-vous comme s’il y avait trop de bruit ou trop d’activités dans votre vie?

Il est probablement temps de s’arrêter et d’adorer celui qui nous aime, qui nous connaît entièrement et qui désire nous voir l’aimer de tout notre coeur. C’est d’ailleurs pour l’adorer qu’il nous a créés et qu’il nous a réconciliés avec lui. Cette semaine, arrêtons-nous et prenons le temps de prier, méditer sur les vérités révélées dans la Bible et d’adorer notre Dieu!

À cause de l’amour de Christ!

Les livres en question sont (1) « Warfield On The Christian Life: living in the light of the Gospel » écrit par Fred G. Zaspel aux pages 169-170, ainsi que (2) « A Call to Spiritual Reformation: priorities from Paul and his prayers » écrit par Don A. Carson au chapitre 7 où il énonce les excuses pour ne pas prier, la section « I Am Too Busy To Pray ». Vous pouvez lire une revue de ces livres en cliquant ici.

Laisser un commentaire