En mission, en France…

On dit que le monde est petit… C’est ce qu’on dit lorsqu’on connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un d’autre, ce même « quelqu’un d’autre » que les deux connaissent! Le monde est aussi grand. Il y a beaucoup de personnes et elles se trouvent partout sur la planète. C’est que ce qui fait de la mission du chrétien, une mission qui est à la fois grande et petite. Grande parce qu’il y a beaucoup de gens à atteindre partout sur la terre. Elle est aussi petite dans le sens que c’est avec ceux qui se trouvent sur sa route, bien souvent juste à côté de lui, que le chrétien est appelé à partager l’évangile.

Sur notre route, se trouve aussi notre amie Rachel. Dimanche dernier, elle nous a exprimé son plan de se rendre en France cet été pour partager l’évangile à ce pays d’Europe. Elle a d’ailleurs souligné le grand pourcentage de ceux là-bas qui ne connaissent pas Dieu d’une façon personnelle. Ainsi, pendant le mois de juillet, elle visitera 3 villes de France, soit Val d’Europe, Esbly et Jura/Dijon. Ce voyage comporte évidemment des sacrifices et représente certainement un défi. Bref, elle a besoin de nous. Elle a besoin de nos prières. D’ailleurs Paul lui-même n’a-t-il pas demandé à ses amis dans la foi de prier pour lui. Voici ce qui leur a demandé…

En toutes circonstances, faites toutes sortes de prières et de requêtes sous la conduite de l’Esprit. Faites-le avec vigilance et constance, et intercédez pour tous ceux qui appartiennent à Dieu, en particulier pour moi. Demandez à Dieu de me donner, quand je parle, les mots que je dois dire pour annoncer avec assurance le secret que révèle la Bonne Nouvelle. C’est de cette Bonne Nouvelle que je suis l’ambassadeur, un ambassadeur enchaîné. Priez donc pour que je l’annonce avec assurance comme je dois en parler. Éphésiens 6:18-20

N’oublions pas Rachel dans nos prières. Prions pour que le Seigneur lui donne toute l’assurance et la conviction dont elle a besoin. Qu’elle puisse être réconfortée et encouragée devant les situations plus difficiles et qu’elle en ressorte grandie. Mais, ce qu’elle désire avant tout, c’est de voir encore plus de vies transformées par le merveilleux message de l’évangile de Christ.

Enfin, combien il est merveilleux de voir le zèle de notre amie à partager la joie de l’évangile de l’autre côté de notre continent. Oui, le monde est grand, mais il est aussi petit – nous aurons une amie là-bas que nous connaissons tous! N’oublions pas de la supporter par nos prières à chaque jour!

Dans l’amour de Christ!

Laisser un commentaire